Vers un mix electrique 100% renouvelable en 2050 en France

Une étude de l’Ademe  Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie

En 2050, 100 % de l’électricité pourrait être produite par des sources renouvelables : hydraulique, éolien, photovoltaïque, géothermie, bois, méthanisation, énergies marines…

Le rapport de l’ADEME démontre qu’un mix électrique 100 % renouvelable en 2050 – même avec des conditions météorologiques défavorables ! – est crédible car la France dispose d’un potentiel considérable en énergies renouvelables. La production pourrait atteindre 1268 TeraWatt heure (TWh), soit trois fois la demande d’électricité escomptée (422 TWh). Ce qui signifie non seulement que nous pourrions développer une indépendance électrique mais aussi en tirer des bénéfices en revendant nos excédents aux pays voisins grâce à l’interconnexion électrique que développe l’Union européenne.

Fruit de 14 mois de travail, extrêmement précis et argumenté, il explique que rien n’empêche qu’en France 100 % de l’électricité provienne de sources renouvelables en 2050. Il révèle également, calculs détaillés à l’appui, que ce scénario ne coûterait pas beaucoup plus cher aux consommateurs que le maintien du nucléaire à 50 % de la production électrique, seuil fixé par François Hollande pour 2025. Alors que la loi de transition énergétique, en cours de vote au Parlement, devrait entériner cet objectif de 50 % du nucléaire, le rapport de l’Ademe est explosif. Il prend le contre-pied de l’idée si souvent reprise par les élus et par le gouvernement, selon laquelle le maintien de l’atome dans le mix énergétique français est l’option de loin la moins onéreuse pour les comptes publics.

Ce rapport est consultable sur le site de Mediapart
www.mediapart.fr