NOIX ET NOIX transforme la noix biologique du Dauphiné
pour offrir des produits gourmands de haute valeur nutritionnelle

« 
Les noix c’est bon à la santé »

On entend souvent autour de nous des affirmations toutes faites qui ne reposent sur aucun fondement rationnel et scientifique. Chez Noix et Noix on veut être sûrs de ce que l’on avance et de l’intérêt de nos produits issus de la noix !
Pour cela nous avons décidé de nous adresser directement à une chercheuse en physiologie pour avoir des réponses fiables, à la lumière des dernières données de la recherche scientifique !


Entrevue avec Marie LE GUEN, docteur en physiologie, qui a travaillé à l’INSERM de Grenoble et au CHU de Québec, sur des projets portant notamment sur les acides gras et l’exercice physique.

NOIX ET NOIX : De quoi parle-t-on au juste lorsque l’on fait référence à l’intérêt nutritionnel de la Noix ?

Dr LE GUEN : Les noix sont des fruits à coque reconnus pour leur richesse en protéines, vitamines et minéraux, mais aussi pour leur forte teneur en acides gras polyinsaturés de la famille des oméga-3 que j’étudie plus particulièrement.

Ainsi, ils contiennent une forte quantité de l’Acide Apha-Linolénique (ALA), un acide gras indispensable considéré comme « essentiel », c’est-à-dire qu’il ne peut pas être produit par notre corps et doit donc obligatoirement être apporté par l’alimentation.

De plus, l’ALA peut être transformé dans notre corps en un autre acide gras polyinsaturé oméga-3 reconnu comme très bénéfique pour la santé, notamment cardio-vasculaire : l’Acide EicosaPentaénoïque (EPA)[1],[2]. Une étude de 2007 indique ainsi que la consommation de 4 noix par jour permet de presque doubler le taux d’ALA dans le sang et augmente significativement celui d’EPA[3]. Si le taux de conversion de l’ALA en EPA est variable d’une personne à l’autre, notamment en fonction de son sexe[4] et de son alimentation[5], il n’en reste pas moins positif.

NOIX ET NOIX : Quelle quantité d’ALA doit être apportée par l’alimentation ? Les noix sont-elles une bonne source d’approvisionnement en ALA?

Dr LE GUEN : L’agence nationale de sécurité en santé (ANSES) recommande  de consommer de l’ALA à hauteur de 1% des apports énergétiques quotidiens, soit plus de 2g/jour pour un apport moyen de 2000kcal. Mais l’exercice physique augmentant les besoins en énergie, les sportifs, particulièrement d’endurance peuvent consommer jusqu’à 10 000kcal par jour[1], il faut donc augmenter les apports en ALA en proportion. Or, cet acide gras se retrouve à hauteur de 8g pour 100g de noix sèches alors qu’en comparaison il n’est qu’à 0,05g pour 100g d’amandes[2]. Les noix représentent donc une excellente source de ce nutriment !

NOIX ET NOIX : Pourquoi l’ALA et les autres oméga-3 sont-ils indispensables ?

Dr LE GUEN : Ces acides gras jouent des rôles très importants dans la santé de notre organisme. Les acides gras entrent dans la composition des membranes de nos cellules, sont des messagers chimiques jouant notamment dans la réponse à l’inflammation et participent à la fourniture d’énergie dont notre organisme a besoin pour fonctionner, d’autant plus lors des efforts physiques de longue durée. A cet égard, l’ALA est intéressant car c’est un acide gras rapidement et préférentiellement utilisé pour fournir de l’énergie[3],[4]. Il a été prouvé que l’énergie apportée au cours de l’effort sous forme d’ALA est aussi efficace sur la performance que si elle est apportée sous forme de glucides[5].

D’ailleurs, l’apport de noix, et donc d’ALA, est utile non seulement pour l’apport en énergie au cours de l’effort, mais aussi avant et après afin de constituer puis re-constituer des stocks qui seront rapidement métabolisables.

De plus, les propriétés anti-inflammatoires[6], c’est-à-dire anti-douleurs et anti-gonflements, des oméga-3 et notamment de l’ALA seront bénéfiques en post-exercice[7][8].

NOIX ET NOIX : Pour conclure, peut-on penser que les noix représentent une piste de recherche intéressante pour une bonne alimentation?

Dr LE GUEN : L’intérêt actuel pour la nutrition et son lien avec la santé fait que de nombreuses recherches sont lancées sur les bénéfices de tels ou tels aliments, parmi lesquels les noix, notamment concernant la santé cardio-vasculaire. Mais il reste bien sûr beaucoup à faire, particulièrement sur l’exercice et la consommation de noix !




[1] Kromhout, « Omega-3 Fatty Acids and Coronary Heart Disease. The Final Verdict? »

[2] Kromhout et de Goede, « Update on Cardiometabolic Health Effects of ω-3 Fatty Acids ».

[3] Marangoni et al., « Levels of the N-3 Fatty Acid Eicosapentaenoic Acid in Addition to Those of Alpha Linolenic Acid Are Significantly Raised in Blood Lipids by the Intake of Four Walnuts a Day in Humans ».

[4] Burdge, « Metabolism of Alpha-Linolenic Acid in Humans ».

[5] Welch et al., « Dietary Intake and Status of N-3 Polyunsaturated Fatty Acids in a Population of Fish-Eating and Non-Fish-Eating Meat-Eaters, Vegetarians, and Vegans and the Product-Precursor Ratio [corrected] of α-Linolenic Acid to Long-Chain N-3 Polyunsaturated Fatty Acids ».

[6] Silverthorn, Physiologie humaine.

[7] « Anses Table Ciqual 2013 Composition nutritionnelle des aliments ».

[8] Burdge, « Metabolism of Alpha-Linolenic Acid in Humans ».

[9] DeLany et al., « Differential Oxidation of Individual Dietary Fatty Acids in Humans ».

[10] Illian, Casey, et Bishop, « Omega 3 Chia Seed Loading as a Means of Carbohydrate Loading ».

[11] Zuo et al., « Dietary ALA, but Not LNA, Increase Growth, Reduce Inflammatory Processes, and Increase Anti-Oxidant Capacity in the Marine Finfish Larimichthys Crocea ».

[12] Nieman et al., « Influence of Pistachios on Performance and Exercise-Induced Inflammation, Oxidative Stress, Immune Dysfunction, and Metabolite Shifts in Cyclists ».

[13] Cornish et Chilibeck, « Alpha-linolenic acid supplementation and resistance training in older adults ».